C’était lors de mon voyage en Asie du Sud-Est, au départ je voulais découvrir l’Asie comme beaucoup de jeunes. La culture, une autre vision des choses et manière de pensée. Un autre rythme de vie aussi, j’ai rapidement été séduit par tout cela et j’ai donc décidé d’y passer plusieurs mois pour profiter un maximum de cette aventure.

Les femmes asiatiques

Très vite, j’ai remarqué à quel point il était facile de rencontrer des femmes asiatiques. Contrairement à la France où je devais faire des efforts considérables pour obtenir des rendez-vous, ici j’étais un séducteur en puissance. En réalité, les femmes venaient à moi directement et j’en ai bien profiter.

beauté asiatique

Seulement voilà, à force de pratiquer les plaisirs du corps et bien qu’utilisant un maximum de protection, j’ai choppé la chlamydia. Et comme je l’ai découvert qu’en rentrant en Europe, je ne peux pas savoir à quel moment j’ai attrapé cette IST.

La chlamydia ça s’attrape même avec une capote. Un simple contact sexuel avec une personne porteuse de l’infection suffit comme l’explique très bien ce site web.

Test de dépistage et checkup complet

Dès que j’ai eu des doutes sur les symptômes, j’ai commandé un test de dépistage de la chlamydia. J’ai donc commencé rapidement le traitement et comme j’avais plein de doutes, j’ai demandé un checkup complet de toutes les IST.

Au final, en discutant avec mon ex, elle m’a confiée avoir dû suivre un traitement contre la chlamydia. Putain, en fait j’ai chopé la chlamydia à cause de mon ex… le problème c’est que j’ai rencontré pas mal de fille en Asie et je n’ai pas toujours leur contact Facebook ou autres.

Je vous dit pas la galère, entre ce traitement d’IST et découvrir que mon ex me trompait et m’a refilé son IST… Les contacts que j’ai eu avec toutes les nanas rencontrés en Asie pour les informer… Là mon moral est au plus bas.

Je vous dit à bientôt pour vous raconter les autres péripéties de ma vie d’artiste…